Actualité

Habiter léger… une piste pour le monde d’après ?

L’habitat léger séduit un nombre croissant de citoyens, pour des raisons aussi variées que les formes qui concrétisent ces aspirations. En 2020, la MURLA a collaboré avec la CPDT à l’atelier de formation à destination des Conseillers en aménagement du territoire et urbanisme.
Une fiche de conseils est en outre en cours d’élaboration à la MURLA.

Pour patienter, découvrez les vidéos de la CPDT : d’une part, l’interview de Marie Hottois, chargée de mission à la MURLA et d’autre part la vidéo de conclusions reliant les enjeux et les besoins posés par ce type d’habitat avec la gestion durable du territoire.

Après une pause en 2020, la collaboration de la MURLA au forum des formations du CECAFOC a repris avec une formule adaptée au distanciel. Ce forum s’inscrit dans la formation continuée des enseignants de l’enseignement secondaire. Trois modules d’une heure dispensés sous forme d’ateliers numériques ont ainsi remplacé les deux anciens modules des années précédentes : « Des enjeux quotidiens à l’aménagement du territoire », « A l’école du territoire », « Quartiers durables ».

Cette formation à distance qui s’est déroulée les 28 et 29 janvier et le 3 février 2021 a, semble-t-il, répondu aux attentes

Actualité

Les fermes traditionnelles en Ardenne : Attention travaux

Volume ample et trapu à l’origine, la ferme ardennaise a évolué au fil du temps, des changements socio-économiques, des guerres et des bouleversements agricoles. Aujourd’hui, elle doit se réinventer pour survivre tout en gardant les traces de son histoire et la valeur patrimoniale de son architecture.

Le troisième numéro de notre collection « C’est recommandé près de chez vous » présente ces caractéristiques avant de décoder des projets de réaffectation dont la qualité peut être source d’inspiration…

Pour télécharger la fiche

La première édition du Prix des Maisons de l’urbanisme de la province de Luxembourg est clôturée.  Visant à récompenser les réalisations contribuant à l’attractivité et à la qualité du cadre de vie d’une ville, d’un bourg ou d’un village, elle a permis de récompenser – parmi 16 dossiers de candidature -quatre projets sélectionnés par le jury. Celui-ci, réuni à Habay le 8 octobre, a également souligné la qualité globale de tous les projets candidats…

Pour la contribution qu’ils apportent à l’attractivité d’un cœur de ville, de bourg ou de village, les projets suivants ont été retenus par le jury ...

La troisième Arène du territoire a eu lieu le 12 novembre 2020, une nouvelle fois sous forme d’atelier numérique divisé en deux groupes. Pour ce dernier round, la MURLA a proposé aux participants de réfléchir « autrement » et d’aborder en premier lieu la question des espaces OUT, ceux pour lesquels une urbanisation dense est jugée contreproductive pour répondre aux enjeux climatiques et environnementaux.

La deuxième Arène du territoire s’est tenue le 29 octobre 2020. Les participants étaient bien au rendez-vous mais cette fois derrière leur ordinateur car, au vu de la situation sanitaire, la séance prévue à Habay s’est transformée en atelier numérique. Celui-ci a permis d’aborder...

La première Arène locale s’est tenue à Habay ce mardi 13 octobre et a rassemblé une quinzaine d’acteurs du sud et centre de la province de Luxembourg, travaillant dans des domaines divers : aménagement du territoire, immobilier, architecture, agriculture, environnement… Co-animée par le SPW et la MURLA, cette séance visait à débattre des objectifs et de la stratégie à poursuivre  pour réduire l’artificialisation des sols.
Protection des terres agricoles, de la biodiversité et des paysages, qualité de vie, alternatives de mobilité...

  

A l’initiative du Ministre de l’Aménagement du territoire et du Service public de Wallonie, les Arènes du territoire se déroulent durant le dernier quadrimestre 2020.

Quelle stratégie pour freiner l’étalement urbain ? Quels objectifs à fixer pour atteindre le stop béton en 2050 ? Comment réduire la consommation des terres agricoles ? Où localiser les logements et les activités économiques ?  Quelles sont les actions nécessaires à court, moyen et long terme pour qu’enfin le secteur de la construction soit éco-compatible avec son environnement ?

Toutes ces questions sont soumises à un panel de citoyens wallons, représentatifs des différents secteurs socio-économiques dans le cadre des Arènes du territoire.

C’est recommandé près de chez vous : une nouvelle fiche
Après « Les fermes traditionnelles en Lorraine : attention travaux ! » proposée en février dernier, place aux appartements !