Vous êtes ici

Nouvelle ambiance pour le cloître de l’Abbaye de Neumünster à Luxembourg

Le cloître Lucien Wercolier est situé dans l’abbaye de Neumünster. Au cœur du Grund, le long de l’Alzette, cette abbaye est un haut lieu historique de la Ville de Luxembourg et abrite aujourd’hui le Centre Culturel de Rencontre « Abbaye de Neumünster ». Diverses phases d’occupation du site, de constructions, de démolitions, de reconstructions y ont été découvertes, à l’image des différentes activités qui s’y sont succédées : couvent, hôpital militaire, prison. La rénovation de l’ensemble a préservé la grande diversité architectonique et archéologique du site, tout en lui donnant une belle unité d’ensemble. Cette rénovation a été réalisée par l’association momentanée des architectes Ewert et Lorang.

Le cloître porte le nom du sculpteur luxembourgeois Lucien Wercolier qui a été interné à Neumünster lors de la seconde guerre mondiale, alors que le bâtiment était temporairement  converti en prison. Il accueille les œuvres de la collection personnelle de l’artiste.

Traditionnellement, le cloître et son jardin ont une fonction symbolique importante au cœur du monastère. Lieux de distribution des bâtiments qui les entourent et lieux de méditation, de spiritualité, ils évoquent le Paradis originel et l’ouverture vers le ciel dans un environnement entièrement clos. A Neumünster, en l’absence de documents ou de traces témoignant de l’ancienne organisation de ce jardin, un projet neuf a été conçu.

On a aimé

Une très belle poésie qui se dégage une fois le cloître et le jardin parcourus. En effet, s’il peut apparaître austère en photo, le jardin intègre toutes les dimensions qu’un tel lieu requiert : les « banquettes herbier », où l’on peut s’assoir et méditer se transforment progressivement en fleurs et plantes;  les perspectives changeantes, avec une promenade qui devient un jeu d’orientation.

La pierre bleue du Hainaut rehausse admirablement les teintes jaunes des pierres et des crépis, accompagnées par de multiples petites touches colorées des fleurs qui prennent leur droit parmi les galets de rivière et les graviers. Les teintes de fleurs sont sans cesse changeantes selon les saisons, avec une dominante de bleu, violet et blanc : fleurs de muscaris au début du printemps, de ciboulette ou de verveine avant l’été…

Identification

Localisation : Luxembourg, Grand-duché de Luxembourg
Architecte paysagiste : agence DIGITALE Paysage
Maîtrise d’ouvrage : Ministère des travaux publics, Luxembourg
Année : 2004